SuiviDeFlotte.net

Entreprise Jérôme

Indre-et-Loire (37)

En nous équipant des solutions de géolocalisation proposées par SuiviDeFlotte.net, nous souhaitions savoir avec précision où se trouvaient nos véhicules et limiter les vols de machines sur les chantiers.

Témoignage Jerome BTP

UN VASTE CHAMP D'UTILISATION

« Au départ, explique Raphaël Paul, directeur général de la société Jérôme, en nous équipant des solutions de géolocalisation proposées par SuiviDeFlotte.net, nous souhaitions savoir avec précision où se trouvaient nos véhicules et limiter les vols de machines sur les chantiers. Or, je me suis très vite aperçu que les potentialités sont bien supérieures à ce que j'imaginais ». A présent, ce spécialiste des travaux publics est en mesure de connaître l'historique du passage chez ses fournisseurs et d'évaluer ainsi avec précision le temps d'attente. « Du coup, poursuit-il, les rapports ne sont plus les mêmes parce que les gens savent que nous disposons d'un suivi des mouvements, à la minute près ». Et Raphaël Paul a même constaté qu'il est aujourd'hui très facile de dire à un collègue de passer en dépanner un autre pour lui apporter du matériel, dès lors qu'il se trouve à proximité, alors qu'avant cela était difficilement gérable.

PLUS DE TRANSPARENCE POUR PLUS DE CONFIANCE

Pour préparer l'arrivée de cette solution de géolocalisation au sein de son entreprise, Raphaël Paul en a parlé dans son journal interne. Et une fois le système installé, il a rapidement noté une baisse des utilisations non autorisées des véhicules, notamment le week-end, ses collaborateurs gardent leur utilitaire avec eux du vendredi soir au lundi matin. « Désormais, on nous demande systématiquement l'autorisation pour, par exemple, aller chercher un meuble chez Casto ».

MOINS DE GASPILLAGE

Sur la question de l'économie de gasoil, et bien qu'il n'ait pas encore le recul suffisant, Raphaël Paul sait d'ores et déjà qu'il est possible de rationnaliser la consommation, puisque cette solution permet de connaître les temps où les véhicules sont moteur tournant alors qu'ils ne roulent pas.

« En moyenne, explique-t-il, nous consommons 200 000 litres par an, tout en sachant que tous les jours nous payons du carburant pour rien. C'est à nous de faire changer certaines habitudes. De même, auparavant, les engins de chantier tournaient sans travailler. Désormais, si on laisse le moteur tourner, ça se voit. Pour un engin qui fonctionne 1 000 heures par an, on sait qu'il travaille réellement 700 heures. En l'utilisant à bon escient, on réduit la consommation de carburant et la fréquence des vidanges, le matériel s'use moins vite et sa valeur à la revente n'en est que meilleure ».

FLOTTE ÉQUIPÉE ET SOLUTIONS RETENUES

  • 50 véhicules (35 utilitaires et 15 poids lourds) dotés de la SDBox 4, boîtier localisateur dissimulé dans le véhicule, permettant le suivi complet et instantané de l'activité, au fil de la journée.

  • 34 machine de chantier dotées de SDBox Machine, boîtier localisateur, destiné au BTP et aux engins de chantier, assurant un contrôle du temps de travail et des vols de matériels.